Le paillage

Pailler signifie recouvrir la terre ou le terreau d’une couverture végétale ou minérale. Un bon paillage permet premièrement de protéger le sol des effets néfastes du soleil, du vent et des pluies. Mais un bon paillage permet également de favoriser la vie des micro-organismes présents dans le sol. D’ailleurs il suffit d’une promenade en pleine nature pour constater que le paillage n’est pas une nouvelle mode. En réalité, on peut remarquer dans la nature que le sol  est toujours pailler, que ce soit  de feuilles mortes, de gazon ou encore d’autres végétaux, le sol n’est jamais laissé à nu. Car c’est un état tout sauf naturel, le sol laissé à nu n’existe pas dans la nature. Le paillage est donc applicable pour le potager, que vous ayez un potager dans un jardin ou sur un balcon.

Pourquoi pailler ?

Voici quelques avantages et bienfaits de pailler son potager:

  • Limite l’apparition de mauvaises herbes
  • Limite les arrosages grâce à une meilleur absorption de l’eau. D’où le dicton connu « pailler vaut 10 arrosages »
  • Isole le sol en régulant la température l’été et l’hiver
  • Fertilise le sol grâce à la vie microbienne
  • Utile contre le pourrissement des légumes qui poussent au contact du terreau
  • Protège contre l’érosion du sol en évitant au terreau de durcir

Comment pailler ?

Biner pour avoir un terreau meuble qui puisse bien absorber l’eau

Désherber correctement afin que plus aucune mauvaises herbes ne soit apparentent

Arroser avant de placer le paillis

Appliquer sur la surface du terreau votre paillis sur 5 à 10 cm d’épaisseur afin que le paillis puisse entièrement remplir son rôle.  De cette manière durant l’été, vos légumes profiteront de la fraîcheur et de l’humidité du terreau apporté par un bon paillage.

Petit conseil:

Éviter absolument de pailler lorsqu’il vente trop fort.

Ne pailler jamais une fois le terreau gelé. Cela aurait un effet contraire car le terreau maintiendrait la fraîcheur du sol au lieu de le maintenir à bonne température pour le bien-être des racines.

N’utilisez jamais de tonte de gazon fraîche pour pailler, veillez à toujours la sécher au soleil pour éviter la fermentation et le pourrissement.

 

Différentes sorte de paillis:

Paillis organique / végétal

L’avantage du paillis organique ou végétal est que celui-ci est biodégradable. Ce qui veut dire, que le paillis organique se décompose et enrichit ainsi la terre et le terreau ce qui améliore la santé du sol et à pour résultat une meilleure productivité du potager.

Sorte de Paillis organique / végétal :

  • Compost
  • Coques de cacao
  • Paille
  • Écorces de Pin
  • Tonte de Gazon
  • feuilles morte
  • BRF (Bois raméal fragmenté)

Paillis minéral

Le paillis minéral contrairement au paillis organique ne se décompose pas. Il n’est donc pas intéressant pour ce qui est de fertiliser et enrichir le terreau. Cependant, si à la base le terreau ou la terre dans le jardin est assez riche, il peut très bien convenir. Tout dépend en réalité:

  • De la qualité du sol dans le jardin ou du terreau acheté
  • De son utilisation première
  • De l’objectif poursuivit dans le potager

Sorte de paillis minéral:

  • Billes d’argile
  • Brique broyé
  • Galets
  • Pierre de lave
  • Ardoise broyé
  • Gravier

Il est important lorsqu’on paille nos légumes sur notre balcon de respecter quelques règles. Tout comme certains légumes ne s’associent pas, il en va de même du paillage. Il n’est pas recommandé de pailler tous les légumes du potager. Paillez uniquement les légumes gourmands en eau et qui sont sensibles au manque de celle-ci.

  • Tomates
  • Concombres
  • Salades
  • Poivrons
  • Courgettes
  • Haricots
  • Toutes les cucurbitacées

En revanche ceux qui supportent mal le paillage sont:

  • Échalote
  • Oignon
  • L’ail

Quand faut-il pailler le potager ?

Pailler une fois que les dernières gelées soient passées, ce qu’il veut dire mi-mai. Il est important avant de commencer son paillage que le sol se soit suffisamment réchauffé.

Cependant, il faut faire attention car le paillage va amener les micro-organismes dans le sol à travailler pour décomposer le paillis végétal ou organique. Les micro-organismes vont alors pomper beaucoup d’azote pour décomposer le paillis et ainsi nourrir et enrichir le sol. Durant le travail des micro-organismes pour décomposer le paillis, les plants de légumes peuvent en pâtir en ayant des carences (on appelle cela la faim d’azote). Pour éviter ce problème, il est tout à fait possible d’utiliser des engrais naturels riches en azote comme du purin d’ortie. Une fois cet engrais appliqué au terreau, les pieds de légumes peuvent être recouverent avec le paillis adéquat.

Il est aussi possible de pailler vers la fin du printemps car, à ce moment-là, les plants de légumes sont déjà bien développés ainsi que leurs feuillages. Le risque de la faim d’azote est alors amoindri.

Pailler pour l’hiver est aussi une très bonne idée, car un paillage épais dans les jardinières permettra aux racines d’être protégés du froid de l’hiver et du gel. Alors n’hésitez pas à pailler en automne avant que les premières gelées n’apparaissent.

Les idées à retenir du paillage sur le balcon

En résumé, nous comprenons que lorsque nous possédons un potager, le paillage est indispensable et précieux. Alors n’hésitons pas à pailler notre potager afin de gagner du temps dans notre potager en évitant d’effectuer certaines tâches comme le binage. Protéger notre potager des éléments extérieurs et favoriser le bon développement de notre potager.